Mastectomie

  • Wix Facebook page
  • Wix Twitter page
  • Wix Google+ page

Ce qu'il faut savoir

 

Pour éradiquer ces cellules il existe plusieurs types de traitements.

 

La chirurgie qui retire tout simplement la tumeur, la chimiothérapie qui par perfusion détruit les cellules qui prolifèrent rapidement (dont les cellules cancéreuses mais pas qu’elles d’où certains effets secondaires), la radiothérapie qui par rayons détruit les cellules et enfin les traitements anti hormonaux.

 

Si la tumeur est déjà développée  et que  le volume de la poitrine n’est pas suffisant il n’est parfois pas possible de garder le sein et dans ces conditions on est obligé de réaliser une mammectomie ou mastectomie (c'est-à-dire l’ablation du sein avec l’aréole et le mamelon).

 

Dans le même temps il sera réalisé le prélèvement d’un ganglion sous l’aisselle par la technique du ganglion sentinelle ou éventuellement un curage axillaire (ablation de plusieurs ganglions sous le bras).

 

En fonction de la nature du cancer et des traitements prévus en complément il peut être possible de reconstruire le sein dans la même intervention. Les techniques employées sont les mêmes que pour une reconstruction dite secondaire (c’est-à-dire quelques mois après la fin des traitements).

L’opération

 

L’opération se déroule sous anesthésie générale au bloc opératoire  avec une hospitalisation de quelques jours. La cicatrice est au milieu du thorax qui a perdu tout relief.

 

Dès la sortie de la clinique il vous sera prescrit une prothèse externe pour mettre dans le soutien gorge et vous permettre de vous habiller convenablement.

 

En fonction des résultats des analyses au laboratoire d’anatomopathologie, sera décidée la suite des traitements qui vous sera expliquée en détail par votre chirurgien des la visite post opératoire.

Le cancer du sein  correspond à la prolifération d’une cellule du sein  qui a perdu tout contrôle.

 

Il existe plusieurs types de cancer du sein canalaire, in situ ou infiltrant.

 

L’objectif est de dépister au  plus tôt l’apparition de ces cellules, soit par l’imagerie du sein (mammographie, échographie voire IRM ), soit par la palpation en repérant une zone dure.

"Guérir le regard" un film réalisé en partenariat avec l'institut Curie qui a pour ambition d'accompagner chaque patiente dans sa propre voie de reconstruction.

(Durée 56mn)

coutu cacner du sein.jpg

Copyright 2016 - Docteur Benoit Couturaud

6 rue Puvis de Chavannes 75017 Paris

 

Pour prendre 
rendez-vous :
01 44 40 02 35   ou clic

18 rue Pierre et Marie Curie

75005 Paris